Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 06:52

Hello les blogos ! Bling Bling la blogose !

Il était une fois un paysan tout petit et même encore tout petit. C'était un matin de janvier, aussi rugueux qu'un salsifis cunéiforme, un matin qu'on ne rencontre plus guère que dans le Gers ou en Creuse où il est de bon ton de fermer sa gueule tant il n'y a rien à dire sinon d'exhaler un soupir, fusse-t-il le dernier.
Jeannot, tel était son nom, roulait paisiblement sa première cigarette de fleur de maïs en attendant le doux chuintement diarrhéique de sa cafetière italienne. A chaque fois qu'il entendait son sifflement assourdi, il esquissait un pauvre sourire de bouseux démésencéphalique qui, depuis toujours, s'évertue à préférer la chaleur moite d'un jambonneau moisi à celle incunable des poèmes de Marguerite de Navarre. Nous vivons un monde délirant.
Un cri peu strident, plutôt terne bien qu'âpre, éveilla son attention qui jusqu'ici était molle, telle une montre de Muhammad Dali, un peintre d'un poids lourd surréaliste.
Sa femme qui revenait de l'étable, maugréait bien qu'elle ne sache en aucun cas ce que cela voulait dire.
- Je maugrée ! Je maugrée vingt dieux !
- Et qu'est-ce t'as donc à maugréer ainsi la mauvaise ?! répondit le Jeannot qui avait tant d'affection envers la Jeannette.
- C'est encore ces péripatéticiennes de vaches millo diù ! justifia la Jeannette qui ne manquait jamais de châtier son langage pour masquer ses blasphèmes outrageants !
- Ben vingt dieux ! Qu'est-ce-qu'il y a donc avec ces putes de ragoûgnasses de salopes de merde de fait chier de mon cul chinois de morue sèche d'Alsace perdue de bretons laïques de vaches à la con ?! s'exclama le bourru de mari incroyablement con !
- C'est encore à cause de toi le Jeannot !
- Ben vingt et un dieux ma conne ! Qu'est-ce donc là ce reproche ma mie ?
- T'as encore laissé l'chauffage dans l'étable !
- Et alors ? s'énerva le Jeannot qui commençait sérieusement à s'énerver tout énervé qu'il était !
- Ben ! A cause de toute cette chaleur, les pis fanent hi !
Et le roi fut tiré !

Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 06:52
Grippe aviaire
Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 06:48
Menu du jour
Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 06:48
Vivement les présidentielles !!!
Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article
4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 08:30
Résolution finale
Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article
4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 08:28
Compassion
Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article
4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 08:28
Primates de gauche
Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article
3 janvier 2017 2 03 /01 /janvier /2017 08:13

Hello les blogos ! Ouf Bling Scrutch la blogose !

 

Janvier, du latin ianuarius ou januarius, de Janus, dieu romain des commencements et des fins, des choix, des clés et des portes, fermez-la !, est le mois le plus froid de l'année. Ce qui présuppose deux conséquences, pour le moins opposées et néanmoins inhérentes, la première, l'enfouissement sous la couette pour une période indéterminée, la seconde, l'enfouissement des galbes prometteurs, et féminins, sous des couches de pulls difformes et la tranquillité qui en résulte, rapport à la balourdise des mectons crétins qui s'enflamment connement, dès l'été venu, à la moindre échancrure plus ou moins lascive. Un froid qui devrait également, si nous étions moins cons (mais comment faire autrement ?), entraîner un certain fléchissement quant au travail demandé. Je parle essentiellement des travaux de jardinage, les seuls susceptibles de gratifier nos tablées d'heureux mets et de bonnes digestions précieuses. Car oui, janvier est le mois où la besogne est moindre. L'urgence n'est pas de mise et l'on peut à loisir en prendre, des loisirs. Cependant, il n'est pas interdit de réaliser quelques menus travaux, manière d'attendre avec sérénité les jours cléments à venir. Vous pouvez pailler vos artichauts et vos poireaux, planter encore des arbres fruitiers, si la gelée n'est pas trop forte, et palisser vos poiriers. Vous pouvez également planter les bruyères au brouillard, bruyères que sont les rhododendrons et les myrtilles, entre autres, les primevères et les pensées. Des pensées qu'il faudra aimablement cultiver pour ne pas en manquer lors des prochaines élections. Brossez les écorces des arbres pour se débarrasser du lichen, arquez les tiges de vos rosiers et cessez une bonne fois pour toutes de tailler tout et n'importe quoi, et surtout vos arbres, cause que ça ressemble à rien et que ça confine à la laideur la plus absolue. Ce qui veut dire exactement la même chose mais qu'il est bon de rappeler eu égard aux tortionnaires de l'excision végétale qui dessinent en nos villages et villes d'adorables bites grossières, aux écorces meurtries, une taille à la con qui peut provoquer, à la longue et très souvent, des maladies, peu vénériennes mais franchement mortelles et absurdes. Or donc, soyons à l'image de ce mois de véhémentes froidures, reposons-nous et, plutôt que de tailler, taillons-nous fissa fissa en nos refuges douillets. On fera beaucoup moins de conneries. Le repos, cela permet de réfléchir. Enfin, normalement.

Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article
3 janvier 2017 2 03 /01 /janvier /2017 08:12
3 janvier 2017
Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article
3 janvier 2017 2 03 /01 /janvier /2017 08:08
Madame Paule Hution
Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article

Présentation

  • : L'almanachronique
  • : illustrations humoristiques, chroniques, dictionnaire, humeur du jour et autres plaisirs de bouche ! Libertin, hédoniste, sybarite des troquets, boisson vinicole, femme, sexe
  • Contact

Recherche