Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 07:24
L'état, c'est moi !
Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article
5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 07:24
Po'politique !
Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 06:36

Hello les blogos ! Beuhâârrrrrr la blogose !

 

Le 30 juin 1764, sur les rudes plateaux du Haut-Vivarais, où tout espoir s'étiole au gré des froidures cruelles, dans le département de l'Ardèche, qui comme son nom l'indique est le département de l'art de la dèche, Jeanne Boulet, une bergère ingénue de 14 ans à la beauté raboteuse auvergnate des épluchures moisies des châtaignes rances, Jeanne Boulet donc, meurt victime d'une "bête féroce" selon le curé qui l'enterre, alors qu'il aurait préféré la faire sauter encore une dernière fois sur ses genoux plus érectiles que cagneux. C'est à partir de ce jour, que la légende de la "bête du Gévaudan" fera son entrée dans le recueil des légendes fantastiques, à côté des prestigieuses mythologies que sont " L'andouille virée du chat Tybert", "L'épée dure en Dale, fiancée de Roland", "Bernadette Soubirous dans la culotte de Gargantua" et le non moins célèbre "Menhir de Blanque à Fort" dont on peut dire qu'il vit encore.

La psychose de cette "bête" se répand alors dans toute la région, qui correspond actuellement à la Lozère, ce qui contredit ainsi le préambule de cette chronique, mais qui n'en est pas moins un département aussi insignifiant que l'Ardèche. La mystérieuse "bête du Gévaudan" fera même parler d'elle à la cour du roi Louis XV, le "bien-aimé" des bourbonnes rabougries, à Versailles, le nouvel Elysée des trimardeurs olympiens.

Ce n'est que le 30 juin 1936, bien avant l'accord germano-autrichien, reconnaissant la souveraineté de l'Autriche, peu encore marrie, que le mystère de la "bête de Gévaudan" sera enfin résolu. Il s'agissait en fait d'une grosse dinde dont on avait farci le croupion de châtaignes. Le seul problème, et la haine sanguinaire dont elle fit preuve, c'est que la dinde était encore vivante. A ne jamais faire.

Ou alors avec courtoisie.

Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 06:35
Macron : la photo officielle
Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 06:34
GOOGLE DOODLE !
Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 06:33
Couette al dente !
Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 05:40

Hello les blogos ! Qué tal la blogose ?

 

Je voudrais en ce matin pousser un cri de merluche : " AAAAAAAAAH !" Keuf Keuf ! Pardon !

Oui, et désolé pour vos esgourdes, je crie matitunalement telle une merluche car mon exécration est haute, sinon à bout. L'homme de la pampa, parfois rude, reste toujours courtois, certes, mais, néanmoins et derechef, je voudrais ici m'échauffer la bile envers une pratique nouvelle qui m'escagasse la croupe, voire qui me les brise menu ! Une pratique, dont la tendance est exponentielle, culinaire en son essence et dont on dit qu'elle exprime une convivialité chaleureuse. Je veux parler de cette coutume qui consiste à rassembler des convives autour d'une table en usant d'un cérémonial signifié par cette formule : "auberge espagnole." Je commence à en avoir plein le derche de ses auberges espagnoles à la con, voire à la bite, y'a pas de raison que ce soit toujours les mêmes qui en pâtissent. Merde ! J'en ai marre marre marre plus que marc de café ! Je ne sais pas d'où vient cette coutume qui surpasse désormais l'invitation hiératique à becqueter d'antan, mais on ne peut nier que celle-ci a pris des proportions qui ne forcent nullement le respect, sinon à le faire dégobiller. Mais d'où ça vient ? D'où vient cet usage de bouse qui consiste à inviter des hôtes à croûter en leur demandant d'apporter eux-mêmes la bouffe ? Hein ? Qui a inventé ce rite à la con pour faignants patentés et peu tentants ? Qui ? Qui a eu cette idée de chierie, cossarde et paresseuse, où, afin de fêter les glottes et ceusses qui les agitent, on demande à tout un chacun, non seulement de préparer, mais plus encore de partager leur salade de riz grumeleuse ou je ne sais quelle macédoine prémâchée dont on pourrait croire qu'elle est issue après digestion plutôt qu'avant ? Car oui, à l'occasion de ces auberges espagnoles, on ne cesse avec effroi de considérer sur la tablée de méphitiques quiches albaniaises à pâte Leader Price 100% dégueu-bio, d'infectes tartes que-j'ai-fait-moi-même aux légumes du soleil que-j'ai-pas-cuit-moi-même-car-c'est-meilleur, d'ignobles salades variées et multicolores dont on pourrait croire qu'elles singent certains tableaux de Pollock, période je-m'en-fous, sans oublier les traditionnelles chips à goût de moutarde-carotte-chou-de-Bruxelles, le saucisson mou de chez Cagôle-Cochonou, les bruschetta à la tomate pressée sous les aisselles ointes d'huile d'olive, et les fumeuses cuillères apéritives et autres verrines-goguenots que l'on pourrait tout aisément, et par souci de diligence, foutre directement dans un composteur en priant que les vers n'en subissent pas les désagréments programmés.

Ploum Ploum !

Alors mesdames et messieurs, je vous en conjure, veuillez dès à présent omettre l'idée de m'inviter lors d'une prochaine auberge espagnole car, si malgré tout vous pensiez à la faire, affable suis-je, je vous promets une salade digne de ce nom où se marieront sans rire le coeur de palmier en boîte, le thon-surimi avec de véritables morceaux d'arsenic, l'aubergine pas cuite et non épluchée, l'oeuf dur d'une semaine qui fait vraiment roter et un moulon de coriandre qui ferait passer le goût de fond de piscine pour un aimable fumet de raclure de chiottes. Merci d'avance.

Vivement la partouze espagnole ! Et amenez vos femmes !

Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 05:40
Mourir à Flamanville
Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 05:39
En marche versaillaise !
Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 05:38
Insincèrement normal !
Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article

Présentation

  • : L'almanachronique
  • : illustrations humoristiques, chroniques, dictionnaire, humeur du jour et autres plaisirs de bouche ! Libertin, hédoniste, sybarite des troquets, boisson vinicole, femme, sexe
  • Contact

Recherche