Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 juillet 2017 5 07 /07 /juillet /2017 05:14

Hello les blogos ! On s'fait un 7 à 7 la blogose ?

 

Le 07/07/2017, 07 heures du mat'. Le détective Philip Marlowe attendait patiemment au comptoir du Henry's Hat, un rade comac où la taulière servait un café immonde comme seuls savent le servir les amerloques du côté de Los Angeles. Pour lui, et malgré l'heure matutinale, il préférait depuis une plombe écluser une bonne bouteille de Buffalo Trace, un whisky innommable comme seuls savent le servir les yankees du côté de El Pueblo de Nuestra Señora de los Ángeles de Porciuncula. Marlowe l'avait amer malgré qu'il était orphelin. On lui avait collé une affaire qui sentait le roussi et il avait une sainte horreur du tout cuit. Un certain Olaf lui avait demandé de suivre Lydia Von Stratten, une fridoline aristo schizophrène dont le fignard semblait nourri aux Berliner Pfannkuchen, des beignets cuits dans de la graisse de porc, tant il débordait de ses tailleurs Chanel qu'elle faisait valdinguer pour des cinq-à-sept à toutes heures.

- Un autre ?

Philip Marlowe regarda la taulière et poussa du menton pour toute réponse. "Putain de lourde !" pensa-t-il en levant son verre à la cantonade, alors qu'il n'y avait personne. "Une plombe que je reluque cette lourde à la con où Lydia Von Stratten s'est glissée et v'là qu'j'vais finir par m'en prendre une au Buffalo Trace ! Tu parles d'un job à la con !" Il savait bien ce qu'elle faisait dans cette cambuse avec cet asticot de Donald Trump, une brèle à la quéquette laborieuse qui faisait commerce dans les murs solaires, mais il lui fallait une preuve, une seule. Il fouilla dans son futal et chercha de sa pogne l'appareil photo. Il était bien là. "Qu'elle sorte et, clic clac, basta pour Lydia et j'me tire d'ici fissa fissa !"

Neuf heures. Deux plombes. Et dire qu'il avait refuser un job en Europe pour chaperonner des branquignols du côté de Hambourg, pour un G19 ou un G20 à la con dont il pigeait que couic. Ah s'il n'avait pas cette phobie des zincs comment qu'il la laisserait là la greluche teutonne !

"Putain de lourde ! Vivement un miracle !" grommela Marlowe, semble-t-il adepte des jeux de mots pyrénéens.

Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article
7 juillet 2017 5 07 /07 /juillet /2017 05:13
Le frais bonheur II
Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article
7 juillet 2017 5 07 /07 /juillet /2017 05:12
Salut les juillétistes !
Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article
7 juillet 2017 5 07 /07 /juillet /2017 05:12

G20

G20
Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article
6 juillet 2017 4 06 /07 /juillet /2017 06:14

Hello les blogos ! I am the biguebosse la blogose !

 

Hourra Youpi et Ban à tous les Bis ! Bernard Arnault, le roubaisien du tralala de cher Dior, est enfin repassé devant Liliane Bettencourt, la fardée sous tutelle, redevenant ainsi la première fortune de France avec un patrimoine estimé à 46.9 milliards d'euros. Et je peux vous dire qu'il en faut de la sueur sur le front pour arriver à ce genre de fortune. De la sueur et de l'écume. Ah ça, c'n'sont pas les "riens", les sans-dents, les gueux qui pourraient se prévaloir d'une telle besogne, d'un tel labeur pour en arriver à une telle réussite. Mais bon, allez demander à des brimborions, ces fumeux petits "riens", de marner dru afin de répandre leur prospérité à l'ensemble de la communauté. Allez leur demander ! Des faignants, des vauriens et des tire-au-flanc ! Que dis-je des faignants, des fainéants oui ! De ceusses qui font néant ! Rien, que dalle, que tchi ! La solidarité à ceux-là, ça leur passe au-dessus de la coloquinte. Une coloquinte que l'on retrouve sous la plume d'Alphonse Daudet, par métaphore et en référence à l'amertume de la dite Cucurbitacée : " Ce bizarre bonhomme hérissé, et dont la vie fut une perpétuelle coloquinte, sut mourir admirablement, héroïquement(...)", en crevant bien avant sa retraite. Et ça, crever avant sa retraite, c'est bien la seule solidarité dont sont capables les riens-travailleurs. Tout d'même ! Alors que le Bernard Arnault, lui, il oeuvre, il burine, il trime et donc, par conséquence, il récolte le fruit de son labeur. Certes, un fruit plutôt respectable, voire notable, pour ne pas dire putain-de-bouffi, mais comme le disait Arthur Rimbaud, un pourtant fainéant de première : "La vie fleurit par le travail." La fleur, le fruit, tout y est.

Marnons ! Marnons !

Et pour atteindre le haut dessein d'Arnault, méditons et lisons le poète sus-nommé dans "Bonne pensée du matin".

A quatre heures du matin, l’été,
Le sommeil d’amour dure encore.
Sous les bosquets l’aube évapore
L’odeur du soir fêté.

Mais là-bas dans l’immense chantier
Vers le soleil des Hespérides,
En bras de chemise, les charpentiers
Déjà s’agitent.

Dans leur désert de mousse, tranquilles,
Ils préparent les lambris précieux
Où la richesse de la ville
Rira sous de faux cieux.

Ah ! pour ces Ouvriers charmants
Sujets d’un roi de Babylone,
Vénus ! laisse un peu les Amants,
Dont l’âme est en couronne.

Ô Reine des Bergers !
Porte aux travailleurs l’eau-de-vie,
Pour que leurs forces soient en paix
En attendant le bain dans la mer, à midi.

Arthur Rimbaud, Derniers vers

Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article
6 juillet 2017 4 06 /07 /juillet /2017 06:13
Bernard Arnault
Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article
6 juillet 2017 4 06 /07 /juillet /2017 06:13
Eloge de la paresse
Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article
6 juillet 2017 4 06 /07 /juillet /2017 06:12
Hmmmmm !
Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article
5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 07:25

Hello les blogos ! Yeah la blogose !

Cancer, eau, santal, blanc et lilas ! Voilà pour Juillet !
Oyez Oyez aimables blogos dans la moiteur de l'été,
Oyez donc, en ce retour, l'anecdote historique et profonde:
A Michel Ange, on demandait ce qu'il aimait le plus au monde.
- Trois choses, répondit-il, le vin, l'argent et la gloire !
On se récria ! Comment, lui dit-on, vous faites de la gloire
Mieux que l'argent et même pire, mieux que le vin ?
Cela ne saurait être ! Pas vous ! Vous êtes vilain !
- Turlututu, reprit Michel Ange ! Avec de l'argent, mes amis,
J'achète du vin, et le bon et beau vin éveille mon génie,
Et le génie me donne de la gloire ! Turlututu chapeau pointu !

Et les "blogos" un peu déçus, mais sincèrement sur le cul !

Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article
5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 07:25
Hommage à Simone Veil
Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article

Présentation

  • : L'almanachronique
  • : illustrations humoristiques, chroniques, dictionnaire, humeur du jour et autres plaisirs de bouche ! Libertin, hédoniste, sybarite des troquets, boisson vinicole, femme, sexe
  • Contact

Recherche