Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 07:56

cannes

Repost 0
Published by lalmanachronique
commenter cet article
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 07:50

espoir.jpg

Repost 0
Published by lalmanachronique
commenter cet article
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 07:15

Hello les blogos ! Brôôô Burp la blogose !

 

Mesdames, mesdemoiselles, maîtresses, mairesses, mégères, méduses, Hiroshima mon amour, mon cul.

Hier, nous avons évoqué la cueillette des amants ainsi que leur disposition sur des claies ajourées.
Nous évoquerons à ce jour la conservation des amants à pépins. Et autant le dire tout de suite, il n'est pas nécessaire d'ôter les pépins de ces phallocrates machiavéliques sans éviter les ennuis imprévus d'une extraction à vif. Sachez modérer vos appétences.
Le meilleur moyen de préserver les amants des vicissitudes instables d'une sexualité hivernale est de les envelopper, un à un, de papier de soie et de les placer sur une couche de sable très fin sec, dans un lit en bois. Prendre soin de les poser sur la queue en évitant qu'ils se touchent. Il suffit, au moment de les utiliser, de les mettre à tremper quelques instants dans un alcool fort. Servez chaud et consommez.
Pour les amants fragiles, il convient de les envelopper dans un cornet de papier hermétiquement fermé en laissant dépasser seulement la queue dont on aura trempé l'extrémité dans la cire à cacheter. On attache à la queue une ficelle qui permet de suspendre séparément chaque amant à un clou fixé au fond d'un placard. Ensuite, il suffira de choisir celui qui naturellement aura mûri sans être altérer par un air vicié vertueux.
Lorsque les amants sont en abondance, la maîtresse de maison, close ou pas, désireuse de présenter à ses amies des soupirants d'exquise qualité, consacre quelques-unes de ses nuits, soit aux conserves d'amants au naturel, avec ou sans sirop sirupeux, soit à la préparation de bonnes pâtes d'amants dont les friandises sont nappées et dégustées avec tant de plaisir par les convives, en un seul mot, et par les gourmettes, petites et grandes.
Par conserves d'amants au naturel, nous entendons les amants conservés dans des récipients sans aucune addition d'eau ni de sucre. Un bon amant est un amant enivré et sec. Lorsqu'il vous plaira de savourer les amants, si vous jugez qu'un peu de sirop serait agréable, mettez sur le feu votre saint séant, portez à ébullition, vous obtiendrez de la part de l'amant ému, un sirop délicat que vous mélangerez avec vos ardeurs fruitées.
Peut-être verrons-nous demain, la meilleure façon de consommer des amants desséchés, voire confits.
Et comme l'on dit, les confits durent.

Mais demain est un autre jour !

Repost 0
Published by lalmanachronique
commenter cet article
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 07:13

dufeuplease.jpg

Repost 0
Published by lalmanachronique
commenter cet article
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 07:06

gars3.jpg

Repost 0
Published by lalmanachronique
commenter cet article
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 07:26

Hello les blogos !

 

Mesdames, mesdemoiselles, mam'zelles veuves Untel, mégères, mes pouffes, méduses,
mésencéphales, mésopotamiennes, mignonnes allons voir si j'arrose, mon cul, mon amour.

Nous allons, par le biais de cette chronique dont la seule originalité réside dans sa quotidienneté aléatoire, vous aider, alors que les nuitées se réchauffent, à choisir amant.

Nous vous donnerons les quelques recettes indispensables et infaillibles pour choisir sans choir, déclinées en chapitres distincts et dissemblables autant que distaux, bien que l'auteur ne soit pas en mesure d'expliquer ce qu'il vient d'écrire, ni, et c'est bien plus tragique, d'en connaître la teneur future.
Chapitre premier: Cueillette des amants
Il est difficile de déterminer l'époque exacte de la cueillette des amants, bien que l'été arrive; l'expérience seule fera connaître le moment favorable qui dépend souvent de l'âge de ceux-ci, de leur vigueur et plus ou moins de l'extensibilité de leurs bourses.
La maturité des amants est indiquée par la fermeté de leur chair et de leur propension à résister aux caresses réactogènes des pisseuses empressées. En général, lorsque les amants se détachent facilement de leur lecture quotidienne de l'Equipe, sans forte traction de la main et à l'aide d'une oeillade concupiscente, on peut procéder à leur récolte. A cet effet, on prend un grand panier de type callipyge; on y place les amants cueillis un à un, amants ne représentant aucune tache, aucune flétrissure, aucune meurtrissure, même légère, aucune humidité visible. Cette dernière condition implique que la cueillette doit être faite, autant que possible, par une belle journée pluvieuse, après repas.
Les amants sont ensuite alignés, sans se toucher, sur des claies, pendant une dizaine de jours, sans télévision, dans une pièce où l'on établit un courant d'air. La fermentation est ainsi évitée et les amants perdent une grande partie de l'humidité lascive nuisible à leur appétit futur.
Nous verrons demain comment conserver les amants à pépins, et comment tout faire, sans altérer leur ardeur, pour leur faire fermer leur gueule sans violence et sans un sarcasme typiquement féminin !

A suivre...

Repost 0
Published by lalmanachronique
commenter cet article
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 07:11

jeu.jpg

Repost 0
Published by lalmanachronique
commenter cet article
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 07:06

tentation1.jpg

Repost 0
Published by lalmanachronique
commenter cet article
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 09:03

hercule.jpg

Repost 0
Published by lalmanachronique
commenter cet article
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 07:16

Hello les blogos ! Hum Hum la blogose !

 

- Monsieur le porte-parole et des silences nécessaires, M. Lazare Musemutte, va vous dévoiler le nouveau gouvernement de la République Gauloise et salutaire.

- Keuf Keuf ! Brôô ! Pardon ! Monsieur le premier ministre Jean-Marc Hérault Hérault Petipatapo, en vertu des pouvoirs qui lui sont conférés de la reine, a nommé :

Ministre des comptoirs en zinc et des ivresses publiques : M. Crépin Dalenpente

Ministre de la blanquette de veau, de l'aïoli et du tranche-lard : Mme Eugénie Garbure

Ministre des jardins potagers, des treilles et des siestes crapuleuses : Mlle Pétronille Serfouette de Priape

Ministre de la marche à pied, des alexandrins et des utopies libertaires : M. Théophile Trouvère de la Gaudriole

Ministre du Grand-Bang et de l'étoile polaire : Mme Apolline Proton

Ministre de la comédie, de l'argot, de la sémantique calembouresque et du palindrome contrarié : M. Isidore Erodisi

Ministre des méditations solaires, des rêveries passagères et des pensées absurdes : M. Donatien Dapius d'Amon

Ministre du temps qui passe et des mélancolies douces : Mme Clémence Mnémosyne

Ministre des tourniquets, des masses oscillantes et des verticales espiègles : M. Fulbert Con Fuoco

Ministre des vues élémentaires et des sérénités enjouées : M. Alban Pépère

Ministre de l'éducation buissonnière et des miscellanées fortuites : M. Gontran Schott d'Athéna

Ministre des efforts mesurés et des congés gratuits : Mlle Sabine Danluile

Ministre de l'onanisme intègre, des soixante-neuf pomoniaques et culottes grivoises : Mme Amandine Daphro dite Dyonisette de la Culbute

Ministre des fredaines et des hippies ingénus : M. Eusèbe Godelureau

et enfin Ministre du rôti de boeuf et de la flûte à bec : Mlle Rosine Crépine

Je vous remercie de votre écoute et vous prie de croire en l'expression de mes sentiments les plus disparates et les plus controversés. La réunion des ministres se déroulera ce soir à la cantine de la mère Michèle qui a perdu son chat dans le dix-huitième arrondissement.

Repost 0
Published by lalmanachronique
commenter cet article

Présentation

  • : L'almanachronique
  • : illustrations humoristiques, chroniques, dictionnaire, humeur du jour et autres plaisirs de bouche ! Libertin, hédoniste, sybarite des troquets, boisson vinicole, femme, sexe
  • Contact

Recherche