Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 septembre 2017 4 21 /09 /septembre /2017 07:27
Mariaaaaaaaaaaaaaaa
Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article
20 septembre 2017 3 20 /09 /septembre /2017 04:56

Hello les blogos ! こんにちは la blogose ?

 

L'estampe, publiée ci-dessous, est l'oeuvre de Kitagawa Utamaro, spécialiste de l'Ukiyo-e, mouvement artistique japonais et populaire au XVIII° siècle, et qui a, par la suite, inspiré et influencé les impressionnistes, dont Degas et Monet. Kitagawa Utamaro fut surnommé "le peintre des maisons vertes", maisons que l'on nomma ici, en France, "closes". Ce qui prouve bien que la poésie japonaise est plus "ouverte", plus épanouie et pénétrante que la trop rigide muse européenne de ce XIX° siècle que Rimbaud culbuta vers l'aine. Ploum Ploum. Vous allez me dire :"Mais pourquoi publier cette estampe dont la zigounette est quelque peu démesurée et le pilou-pilou itou ?" Tout d'abord, j'aime les estampes et surtout celles de Utamaro. Ensuite, c'est un léger, très léger, pied-de-nez envers cet outil merveilleux qu'est Facebook. Outil merveilleux certes, mais démoniaque si l'outil dépasse l'usage raisonné dont il faut faire preuve. Un dictionnaire n'est pas un livre, c'est un outil pour faire des livres. Passons sur celui-ci et sachez faire usage du dit engin à bon escient. Or, Facebook, avec ses amis que sont Google, Apple et Amazon, ceusses qu'on a nommé les GAFA, acronyme constitué des géants d'Internet (Google Apple Facebook Amazon), Facebook donc, a, à plusieurs reprises, censuré bon nombre de documents, oeuvres et créations, où l'érotisme était exposé à vulve découverte...pardon, à visage découvert. Voilà ainsi une raison de plus d'observer Anastasie et ses coups de ciseaux, et voir combien de temps l'estampe sera libre d'accès. C'est qu'il en faut de l'offensive badine pour contrer ce GAFA hégémonique qui semblerait, doux euphémisme, imposer sa toute-puissance partout dans le monde. J'en veux pour preuve cette nouvelle ahurissante, il est de plus en plus aisé d'être ahuri de nos jours, qui prouve une fois de plus notre servilité, nimbée d'un silence approbateur plus que patelin. Il s'agit de la désormais acquise livraison de colis par la Poste le dimanche matin. Colis exclusivement commandés sur Internet, le succulent e-commerce. Et pourquoi donc ? Parce qu'Amazon le fait déjà et que le chiffre généré, 72 milliards d'euros, force le respect et très certainement le droit du travail qui fait bien rire de nos jours. Amazon, un outil affable, prévenant et très séduisant, impose donc sa vision consumériste à l'ensemble de nos sociétés que trop sclérosées par des grognards passéistes qui font rien qu'à faire chier à chiquer gras et lipper dru. C'est-y pas beau tout ça ? Hein ? Mais en même temps, pourquoi pas ? Pourquoi ne pas user de ces outils, au lieu de les combattre, pour déjouer ce savoir-vivre inutile, quoiqu'inouï ? Hein ? A commencer par publier sur Facebook, non pas les tronches hideuses de merdaillons gracieux jusqu'à en vomir qui n'ont d'ailleurs rien demander, ni les vacances à la Bourboule avec "Maman", ni même l'assiette de pétoncles dégustée sur l'aire d'autoroute de Jouy-sur-Morin, mais plutôt des bites, des chattes, des bric-à-brac et des capharnaüms artistiques, des concerts punks et des chroniques suaves d'Alexandre Vialatte. A commencer également par commander le dimanche, et par le biais de Chronopost, des godemichets, des tenailles corrodées pour étriller le bide des mandarins du GAFA, des tire-bouchons et des pâtés de têtes persillés, à faire livrer le dimanche dès 09h00 et à ces mêmes manitous des oeufs pourris, des têtes de muges rancies et du jus de moule. Manière de bien faire chier les "volontaires" qui vont marner le dimanche, parce que je vous dis pas, le jus de moule, ça fouette !

J'adooooooooore le vingt-et-unième siècle ! J'adoooooooooooooooooooore !

Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article
20 septembre 2017 3 20 /09 /septembre /2017 04:46
Kitagawa Utamaro
Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article
20 septembre 2017 3 20 /09 /septembre /2017 04:45
Rue Solférino, 7°, Paris
Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article
20 septembre 2017 3 20 /09 /septembre /2017 04:44
Vive la gauche !
Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article
19 septembre 2017 2 19 /09 /septembre /2017 06:01

Hello les blogos ! Ô oui la blogose ! Dévaste-moi !

 

Maria ! Maria, Maria Maria ! Mariaaaaaaaaaaaaaaaaaa... Aaaaaaa qui le tour ? Ce qu'il y a d'étonnant et de réjouissant avec les ouragans, et à l'égal des enfants de la mère Michel, c'est qu'ils se suivent mais ne se ressemblent pas. Faut dire que le mère Michel, et pour garder un semblant de bienséance altière, elle n'écartait pas que les bras à l'approche d'autrui. Mais gardons-nous de juger. Les ouragans se suivent mais ne se ressemblent pas. On les imagine toujours ravageurs, dévastateurs, impitoyables et fatals, égaux dans le cataclysme annoncé, et voilà qu'après un temps maritime moins chaud ou plus froid, après un défilé sur terre, voilà que ces intempestifs ouragans prénommés se muent en bourrasque tropicale, en intempérie périssable et houle cool. On en viendrait même à être déçu. On nous les présente toujours tel le Déluge du démiurge, un anéantissement certain et superbement prometteur pour BFMTV, une amorce désastreuse des fléaux à venir, et, plouf !, un pet dans l'eau, une flatulence dans l'Perrier, un prout dans l'Rotschild Château Lafite 2010. Rien. Tout juste quelques palmiers arrachés, un toit de pauvre envolé, un Zodiac crevé, la piscine de Johnny à peine troublée. Que dalle à s'mettre sous l'chicot. Déçu, vous dis-je. C'est le principe de la chèvre de monsieur Seguin. L'acharnement que met le moralisateur Seguin à prévoir un destin funeste nourrit l'inverse de ce qu'il escomptait et, aux douces nuits de liberté, la chèvre Blanquette se plaît à croire que le loup, c'est comme le bûcheron lubrique, on en voit que la queue. Déçu ! L'ouragan n'est alors qu'une brise, le cataclysme n'est qu'un humble tourbillon, le désastre n'est qu'une tribulation, le loup ne viendra pas et les grillons de striduler. C'est un peu comme la crise, ou les crises. Elles sont toujours signifiées, ou référencées, comme étant définitives, impératives ou manifestes. Il y aura un avant et un après. Et quid de l'après ? Que tchi ! Prenons la crise, que dis-je la crise ?, La crise !, celle de 2008. C'était un ouragan financier, un cyclone nimbé de néantitude, une tornade dévastatrice dont on allait voir les dégâts, si jamais nous en ressortions vivants. Alors ? Rien, que dalle, peau de zébi, colifichet pour reprendre le langage macronien. Nada, nitch, nothing ! Rien de rien. Quoi ? Oui... euh... bon d'accord... à peine quelques destructions informelles, des menues avaries collatérales, ou colorectales, des grabuges de gueux, des retraites élimées du côté hellénique ta mère, trois fois rien. Vous l'avez sentie passer ? Nenni ! A peine ai-je ressenti le doux frôlement d'un doigt si peu lascif sur mon trou de balle si évasif. Sinon ? Ben ma foi, je continue, biologiquement, je m'arrange avec l'idée que je me fais de la biologie : je pisse, j'éjacule, je pleure.

Se dépêcher de pleurer pour ne pas avoir à en rire.

Et y'a de quoi !

Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article
19 septembre 2017 2 19 /09 /septembre /2017 06:00
Trump aux Nations unies
Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article
19 septembre 2017 2 19 /09 /septembre /2017 05:59
L'after
Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article
19 septembre 2017 2 19 /09 /septembre /2017 05:59
PARESSEUX !
Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article
18 septembre 2017 1 18 /09 /septembre /2017 10:25
L'expression du jour
Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article

Présentation

  • : L'almanachronique
  • : illustrations humoristiques, chroniques, dictionnaire, humeur du jour et autres plaisirs de bouche ! Libertin, hédoniste, sybarite des troquets, boisson vinicole, femme, sexe
  • Contact

Recherche