Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 06:04

Hello les blogos ! Zou Zou la blogose !

 

J'ai rencontré le bonheur.

Il existe.

Mais avant de vous conter ma rencontre avec ce fuyant bonheur, insaisissable félicité éphémère, permettez-moi de vous préciser quelques détails personnels qui ont leur importance et qui replaceront l'action dans le contexte.

Depuis quelques mois en effet, huit pour être plus précis, je vis et tente une formidable et fastueuse expérience, celle de vivre dans les bois. Je vous passe quelques exposés et développements superflus, j'écrirais un jour dans le détail cette "aventure", mais sachez que tout ce que l'on peut imaginer à ce propos est à l'image de l'idée que l'on s'en fait. Pas d'eau, pas d'électricité, pas de route d'accès, les chiottes au fond du jardin et la vaisselle qui "se fait toute seule" selon les intempéries et la dextérité de certaines langues de mes congénères à quatre pattes. Bref, une singulière idée plutôt intime du bonheur. Mais là n'est pas la chose qu'il m'importait de vous narrer, si tant est que l'anecdote fusse un tant soit peu séduisante, mais il fallait je crois préciser le contexte.

Ploum Ploum !

Ainsi cette matinée, et alors que la nuit de lune pleine aux frimas frémissants avait donné toute sa force incisive aux gelées matinales, un p'tit moins huit sans importance; dès l'aube donc, une pensée furtive mais tenace m'irritait l'encéphale. Avais-je omis quelque chose ? Étais-je dans une impasse quotidienne qu'il eût fallu résoudre instamment ? Avais-je oublié l'anniversaire d'une de mes nombreuses conquêtes ovipares? Hmm ? Mais quel jour étions-nous ? Eurêka! Nous étions donc mardi ! Et le mardi, fi de ravioles, c'est le jour de la douche ! Et croyez-moi, la douche, en ces contrées certes choisies mais sévères et ardues, n'est pas une sinécure de bon aloi. C'est le moins qu'on puisse dire ! Bref ! Après avoir regroupé tout le nécessaire à cette douche tutélaire, j'entrepris dans la joie et la bonne humeur les ablutions corporelles. D'abord la tronche, puis le torse, les bras et les jambes, le titchou plus tout à fait membru, et enfin le cul. Tout cela dans une ambiance franche et glaciale, sous les stridulations amusées des rouge-gorges, plus tout à fait étonnés du comique-tripier et ridicule qui vit en ces lieux. Enfin débarbouillé, de fond en comble et plutôt en comble, j'entamais la dernière purification de mon corps d'albâtre, le brossage des dents. Un coup de dentifrice, bien réparti tout le long des poils, et hop !, le brossage à proprement parlé ! Et là, dans un geste franc et massif, j'entendis, au moment de la rencontre entre la brosse et mes dents, un bruit sec et abrupt au fond de ma bouche. Oui ! La brosse à dent était complètement gelée ! Pleinement et parfaitement gelée ! Dure et sibérienne à souhait !

Passé l'étonnement, je suis parti bien évidemment d'un grand éclat de rire, afin de souligner le grotesque de la situation risible, et pour le moins nouvelle. Une première !

Je vous passe les détails, une fois de plus, mais sachez qu'il a fallu que je réchauffasse la dite brosse pour parfaire la toilette du jour.

Eh bien voilà où je voulais en venir. Malgré tout, malgré les désagréments légers et bien peu pénibles, n'exagérons rien, cet instant singulier restera un instant de bonheur inégal et précieux. Même dans l'adversité ! Même infime !

Le bonheur est fluide, certes, mais il est là, sous nos yeux, et parfois incongrûment.

L'humour ! L'humour, c'est le bonheur !

Partager cet article

Repost 0
Published by lalmanachronique
commenter cet article

commentaires

Une blogose convaincue 12/02/2012 21:51

J'aime ! contente de te revoir ici :)

Présentation

  • : L'almanachronique
  • : illustrations humoristiques, chroniques, dictionnaire, humeur du jour et autres plaisirs de bouche ! Libertin, hédoniste, sybarite des troquets, boisson vinicole, femme, sexe
  • Contact

Recherche