Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 06:38

Hello les blogos ! Douuuuuuuuuucement la blogose !

 

Il faudrait sans cesse, inlassablement, continuellement, invariablement et sans relâche faire l'éloge de la lenteur. Non pas dans un atermoiement passif mais bien dans une inaction réfléchie et fructueuse.

La lenteur comme arme. La lenteur pour mieux apprécier le spectacle grand-guignolesque et tourbillonnant de notre monde en plein délire et en pleine dérive.

La lenteur plutôt que la raison.

La déraison ? Elle est pleine et constante. Intransigeante et implacable. Elle tourne à plein régime. Elle nous entraîne en un flot ininterrompu, virevoltant, paranoïaque et hystérique. On ne sait à quel saint se vouer, ni à quel martyr.

La dette, la crise, la crise de la dette, la dette publique et privée, les marchés, la BCE, le FMI, l'OMC, le G20, le G8, l'UE à 2, 8, 17, 26, 27, les transactions financières, les taux d'intérêts, les produits dérivés, l'économie réelle et fictive, les paradis fiscaux, l'UBS, l'actif financier, le triple A, les agences de notation, les sommets de la dernière dernière dernière chance, les flux tendus, les échanges commerciaux, Moody's, Standard & Poors, les superbonus, le PIB, l'Etat-Providence, la spéculation, l'austérité, les plans de rigueur, touchez pas ça c'est mon cul, Goldman Sachs, Van Rompuy, Mario Monti, Papadémos, Sarkomel et Markozy, la pucelle de la rue Longue, le puceau de la rue Molle, le sommet de la dernière dernière dernière dernière chance, la peur, la responsabilité, le devoir, le SMIC, le RSA, la mondialisation, la Chine, la Grèce, l'Irlande, les cancers de la société, les profiteurs, les spéculateurs, les pauvres, les riches, les indignés, Wall Street, la City, Durban, les OGM, l'huile de palme, le nucléaire, l'augmentation du gaz, la récession, ma bite et mes couilles, mon père, ma mère, mon frère et mes soeurs, ah si j'avais un marteauuuuuuuuuuuuu...OUF ! J'en passe et des plus pires et des moins mieux, des salaces et des stupéfiants, passe-moi l'joint !

LA LENTEUR ! BORDEL ! De la lenteur et vite !

De la lenteur pour pouvoir dire : NON ou STOP !

De la lenteur pour fixer, pour observer, pour prendre de la hauteur, de la lenteur pour classer, démêler, distinguer, hiérarchiser, comprendre, imaginer, créer, décoder, incorporer, subir sans faiblir, de la lenteur pour sentir, saisir, savoir et voir.

Tenez, ce matin, je vais aller faire le marché. Pas le marché spéculatif, le marché aux poules et aux poireaux bitophiles. Le marché.

Et vous savez quoi ? Ne le dites à personne, c'est sûrement insidieusement interdit. Je vais prendre le temps de boire un p'tit noir au comptoir, voire un p'tit blanc sec. Je vais même très certainement dire, en souriant, bonjour à qui veut l'entendre, à un plus pauvre, à un plus plouc. Je vais mater sans arrogance un p'tit cul d'adolescente boutonneuse, lire le canard qu'il soit déchaîné ou gras, me rappeler les vers de Spleen " l'âme d'un vieux poète erre dans la gouttière avec la triste voix d'un fantôme frileux ", écouter les carillons sans rire et me préparer un Golgota Picnic de derrière les fagots.

Et puis je vais péter.

Avec lenteur.

L'odeur est plus diffuse.



Partager cet article

Repost 0
Published by lalmanachronique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'almanachronique
  • : illustrations humoristiques, chroniques, dictionnaire, humeur du jour et autres plaisirs de bouche ! Libertin, hédoniste, sybarite des troquets, boisson vinicole, femme, sexe
  • Contact

Recherche