Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 08:22

Hello les blogos ! Tu la sens la blogose ?

 

Con comme une bite !

Voilà une injure égrillarde à souhait et plutôt tonique ! Con comme une bite ! Oh bien sûr, nous sommes bien loin des jurons du temps jadis de ces acariâtres mégères qui juraient à langue raccourcie, certes, mais tout de même, "con comme une bite !" sonne sans ambages et plutôt majestueusement à mes esgourdes et aux roses oreilles des zazous qui zinzinulent connement chez " Zaza", la zinzin des zizis circonscrits.

Con comme une bite ! C'est un éclair, un éclat manifeste et tonitruant, un trait vif aux phonèmes perçants, une saillie salée délicatement salace. Que de bonheur en ces sonorités tonnantes ! Sans parler du sens et qui replace à sa juste valeur, il faut bien le dire, la vaniteuse et minable engeance que représentent les hommes, les vrais, les durs, les tatoués, avec deux couilles fripées et un cerveau anémié. Nous quoi ! On ne peut être plus explicite et plus légitime. A-t-on déjà entendu "conne comme un con" ? Que nenni mes nains ! Du masculin couillu, sans aucune ambiguïté.

Pourquoi vous parle-je de cette succulente avanie, sans framboise ? Il se trouve que Christophe Alévêque, le trublion peu dévot aux mille colombes, interrogé sur Zinédine Zidane, et avec le sérieux qu'on lui connaît, aurait qualifié le démiurge peu vénal de "con comme une bite !". Et le footballeur ballot, mais peu vénal pour un sou ou pour pas moins d'un million d'Euros, de s'en offusquer ! Le bougre ! Et quand je dis "offusquer", je n'évoque nullement le léger froissement qui heurterait la sensibilité d'un émotif pas du tout vénal devrais-je le rappeler, non, quand je dis "offusquer", je parle de condamnation, de procureur, de barre et de tout le tintouin ! N'est pas Zinédine qui peut ! Et de réclamer, bien entendu, quelques milliers d'Euros pour les dommages collatéraux ! Arrrh ! Tout cela pour un infime "con comme une bite" ! Franchement ! Zizou !

D'ailleurs, Christophe Alévêque aurait rétorqué à la mortification du sportif non-vénal qu'il ne pouvait sérieusement pas le traiter de "con comme ses pieds !". Ce qui dénote non seulement d'un talent incomparable, mais également d'une lucidité très proche des lapalissades d'antan ! Chapeau l'artiste !

Affaire à suivre, du moins celle de la justice. Car penchons-nous sur ce "con comme une bite !". (Ne vous penchez pas trop mes blogos, ça c'est mon cul ! Merci ! ) D'abord le con ! Eu égard à mon hétérosexualité atavique et irrévocable ! Ce mot et cet adjectif sont pour le moins ce que l'on fait de mieux pour nous rappeler continuellement à une certaine forme de subjectivité salvatrice quant à notre considération bienveillante. C'est vrai quoi ! Moi, tous les matins, je me traite allègrement de con, et même désormais de vieux con ! Ça dégage les bronches et cela relativise un orgueil mal placé ! Et quand j'ai la chance qu'un autrui le fasse à ma place, je ne peux que le remercier de cette saillie salutaire !

Ensuite, parlons de la bite. Quoi de plus remarquable, de plus beau que de se faire comparer à une bite ! La vie par excellence ! Un volcan fringant et essaimeur ! Évidemment si l'on considère la bite racornie du dernier poilu, cela peut occasionner un certain malaise. Mais en revanche, si l'on prend en compte une verge vigoureuse, dûment polissée, drue et gaillarde, douce et tendre, je ne sais pas moi, par exemple la mienne, vous n'en serez que plus touché et agréablement ému, ébranlé par tant d'affection. Non ? CQFD ! Allons ! Allons !

Un peu de légèreté dans ce monde de brutes ! Point de vexation inutile et vaine !

Et comme le disait Jean Marie Poupart : " Toute censure est stupide par essence puisqu'elle qualifie, précise, décuple les élans de la révolution qui la fera sauter."

Gare à ton cul Zizou ! La révolution gronde !


Partager cet article

Repost 0
Published by lalmanachronique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'almanachronique
  • : illustrations humoristiques, chroniques, dictionnaire, humeur du jour et autres plaisirs de bouche ! Libertin, hédoniste, sybarite des troquets, boisson vinicole, femme, sexe
  • Contact

Recherche