Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 07:07

Hello les blogos ! Râââhhrr pff pff la blogose !

 

L'un luit et l'autre se musse. L'un et l'autre ne sont plus si dissemblables. La nuit et le jour se mêlent. Les nues vont et viennent, il pleuvine et bruine.

Dressant ses rayons éphémères, le soleil fait de courtes apparitions et peine par ses incessantes parties de cache-cache à faire évaporer l'humidité grasse des champs argileux encore vierges des pousses vertes du tournesol tout juste vibrant. Les froidures sont glaciales et étreignent les os.

Le Gers ressemble à s'y méprendre à L'Ille-et-Vilaine, si ce n'est aux encoignures l'odeur de moule plus prégnante autour des mollards que des magrets. Ce qui d'ailleurs égaie le gai breton qui n'a que peu de joie à se mettre sous l'épaisse couche de poils qui lui tient lieu de manteau.

Le gris est de mise, et l'amour, peu grisé à son tour, s'encrasse.

Il est temps de l'exalter, de le galvaniser.

Que faire alors quand le temps maussade s'en mêle ? D'une maussaderie telle que les tissus s'allongent à nouveau et que les pulls prudes égalisent mollement des corps et des galbes que trop emmitouflés. Les érections s'amenuisent et les râles se taisent. Alors que faire ?

L'almanachronique, dans sa bonté légendaire et son utilité intrinsèque, va vous révéler le moyen d'éveiller l'amour pour un entre-deux lascif, voire un entre-trois licencieux.

Blogos, blogose al-dente, licheurs bachiques, à vos crayons et à vos pipettes, voici pour vous l'antique recette de la liqueur d'amour de Pline l'Ancien, naturaliste romain sous Vespasien, l'empereur des pissotières plébéiennes.

Ploum Ploum !

La liqueur d'amour :

Faites macérer quinze jours durant, oui c'est long mais le temps s'y prête, dans deux litres d'eau-de-vie vieille, 30g de thym ( Farigoule chez les barjots), 40g d'écorce de citron, 15g de cannelle, 10g de vanille et 10g de coriandre. Ajoutez à cette alchimie méditerranéenne, un sirop composé de deux kilogrammes de miel dans un bon litre d'eau. Mélangez et filtrez.

Attirez de par vers vous l'autrui de votre choix et dégustez sans retenue en soirée.

Je rajouterais sous le regard bienveillant d'Evin qu'une consommation notable d'alcool peut occasionner une joie indicible et l'affermissement des scrotums anémiés.

N'en déplaise aux compassés du bulbe.

Râââ lovely !

Partager cet article

Repost 0
Published by lalmanachronique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'almanachronique
  • : illustrations humoristiques, chroniques, dictionnaire, humeur du jour et autres plaisirs de bouche ! Libertin, hédoniste, sybarite des troquets, boisson vinicole, femme, sexe
  • Contact

Recherche