Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 06:57

Hello les blogos ! AAAAAAAaaaaaaah la blogose !

 

Le classement des informations et des nouvelles dans un journal audiovisuel ou radiophonique est le fait ordinairement du rédacteur en chef. Véritable casse-tête, la classification pour ce dernier doit allier avec rigueur, et une certaine dose de subjectivité, l'importance de l'information, une hiérarchie en quelque sorte, la fraîcheur de celle-ci, ce que l'on nomme parfois abusivement de scoop, et l'intérêt qui pourrait retenir l'attention du spectateur et de l'auditeur.

Qu'elles soient nationales, internationales ou locales, les informations défilent alors en un long chapelet, parfois homogène, parfois hétéroclite, avec des chapitres plus ou moins développés et des sujets plus ou moins singuliers.

Communément, le scoop fait office de hors-d'oeuvre. Il peut être sportif, la victoire des exilés suisses en tennis par exemple, politique, le triomphe annoncé du libéral-socialiste-pépère, ou belliqueux, une guerre ou un attentat dans un petit coin champêtre d'un petit pays forcément primitif.

Viennent ensuite les nouvelles ordinaires, courantes et habituelles qui font le ventre mou du journal. Délocalisations, lois inédites et fatalement permissives, crimes usuels liés à un banditisme rarement alsacien, faits divers et d'été, nouvelles du monde mondial et toujours un petit et salutaire rappel des faits quant au traditionnel et attendu conflit israélo-palestinien, qui reste à ce jour une aimable discorde historique qui fait tant pour la renommée pacifique d'une religion harmonieuse et débonnaire.

Pour ce qui est du final, le sport et la culture se disputent régulièrement les dernières places de choix, l'escompté dessert. Je ne reviendrais pas sur le sport, que je laisse volontiers au Qatar, quant à la culture, elle dépend très largement du média dans laquelle elle est traitée. Et l'on passe ainsi des sorties du dernier disque d'un exilé suisse, sportif du naze essentiellement, à la dernière interprétation au Canergie Hall d'une cantatrice callipygienne, en un mélange disparate que n'aurait pas renié Jacques Prévert.

La dernière en date fut donnée d'une manière brutale, concise et sobre. Je vous la donne telle quelle. Le tableau d'Edvard Munch, le réputé "Le cri", a été adjugé 120 millions de dollars en pas moins de douze minutes. ( Pas même un tableau d'ailleurs, une version pastel qu'avait réalisée le norvégien entre 1893 et 1917 )

Pas un seul commentaire, si ce n'est le record de la dite vente, pas de recul critique, rien.

Sobre et définitif.

Qu'en penser ? Que dire ?

C'est à nous de juger ou de ne pas juger, tant la nouvelle nous dépasse et dépasse l'entendement.

Maurice Barrès disait : " Une oeuvre d'art, c'est le moyen de l'âme."

Les moyens sont prodigieux.

Ploum Ploum !

Pour clore la chronique, rien de mieux qu'un Ferré.

Il n'est pas à vendre.

Partager cet article

Repost 0
Published by lalmanachronique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'almanachronique
  • : illustrations humoristiques, chroniques, dictionnaire, humeur du jour et autres plaisirs de bouche ! Libertin, hédoniste, sybarite des troquets, boisson vinicole, femme, sexe
  • Contact

Recherche