Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 08:27

Hello les blogos ! Gloup Gloup la blogose !

 

L'homme se distingue de la moule dans sa capacité à se lever tous les matins en profitant pleinement d'une solitude implacable et inhérente à sa fonction, et ce à la clarté d'une lumière artificielle. Là est sa distinction singulière. Car si le mollusque bivalve s'éveille également aux aubes, sans bander pour autant comme l'indiquerait fallacieusement la liaison dangereuse, il n'a en revanche que très rarement l'occasion de manier un interrupteur pour que la lumière fût, ou soit, selon la variabilité du temps à conjuguer.

Certains mytiliculteurs objecteraient que la moule n'a de cesse d'acquérir cette aptitude depuis la nuit des temps mais que son absence de bras l'éloignerait invariablement de son but respectable. Mais peut-on faire confiance à des éleveurs de moules ? Tout comme les capilliculteurs, les mytiliculteurs ont une fâcheuse tendance à couper les cheveux en quatre. J'ai très bien connu un manchot qui était batteur dans un groupe de hard rock et qui réussissait à coup sûr une délicieuse mayonnaise. Bref !

L'homme est donc "technologique", ce qui le distingue non seulement de la moule, mais aussi des autres primates et du boeuf miroton. Pourtant, comme le dit Jean Viard, sociologue de son état, l'homme, avant qu'il soit de culture, est avant tout un être de nature. Il ne faudrait point l'oublier. Mais l'évolution de notre société, et l'attrait de l'urbanisme, l'a arraché petit à petit de cette même nature et des saisons. "On ne vit plus qu'avec des lumières artificielles" constate le sociologue. C'est vrai. Mais peut-on l'en blâmer pour autant ? Certes non. Les lumières de la ville ont de tout temps attiré l'homme, et dans une moindre mesure le moustique. Qui lui aussi suce, mais sans amour. La technologie est plaisante et semble être une inépuisable source de plaisirs variés et colorés.

Malgré tout, et à la lumière blafarde de notre époque de criiiiiiiiiiise, il serait temps que l'homme retrouve la nature. Qu'il se rapproche en quelque sorte de la moule. Et non pas tant dans la capacité qu'elle a de filtrer la merde, mais dans son obligeance à Dame Nature.

Car si je vous tiens la valve depuis le début de cette chronique marinière, c'est pour vous narrer une habitude quotidienne que j'affectionne tout particulièrement et que je conseille à tout être normalement constitué, c'est à dire doté d'un pouce préhensile et d'une bite, voire d'une vulve mais c'est beaucoup moins marrant, n'en déplaise à la gent féminine qui néanmoins a toute ma sympathie charnelle.

Et ce, dans une optique salvatrice d'un retour aux sources.

Ploum Ploum !

En effet, j'ai pour marotte et pratique coutumière de pisser debout sous la voûte céleste, au petit matin, arrosant s'il le faut et pour un plaisir décuplé l'insecte cacochyme et le crapaud débonnaire. Et cette pratique, somme toute naturelle, dans le silence sauvage d'une campagne rude, voire inhabitée, procure un plaisir sans fin et non feint. D'abord on se sent homme, limite homo sapiens, directement relié sans artifice aucun à la nature brute, ensuite, la liberté de l'action est sans nulle retenue, originelle sans galvauder le terme, et dénuée de toute emprise au monde moderne, technologique. Qui plus est, point de chasse d'eau, ni de papier hygiénique de chez Leader Price, celui qui vous laisse toujours une trace de cellulose sur la chose. Classe !

En plus, en dehors de l'économie des deux exemples précédents, vous permettez à quelques oiseaux totalement barges de boire un coup en cette sécheresse ardue. J'ai vu réellement l'autre matin un rouge-gorge s'abreuver de la sorte. Il est mort dans d'atroces souffrances cinq minutes plus tard.

Il faudrait peut-être que j'arrête certaines substances.

Naturelles, les substances.

Ah la nature !

Partager cet article

Repost 0
Published by lalmanachronique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'almanachronique
  • : illustrations humoristiques, chroniques, dictionnaire, humeur du jour et autres plaisirs de bouche ! Libertin, hédoniste, sybarite des troquets, boisson vinicole, femme, sexe
  • Contact

Recherche