Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 23:00

Hello les blogos ! Miaou Miaou la blogose !

 

Les animaux sont des cons !

Qu'ils sont cons les animaux ! Qu'ils sont cons les petits !

Aussi cons que les humains, disent certains, d'autres affirment qu'ils le sont davantage.

Mon Dieu qu'ils sont cons les animaux, qu'ils sont donc cons.*

Je vous dit ça de façon brutale, certes, mais que voulez-vous pour moi un animal se résume souvent au steak. Un steak épais, bien persillé. Bien gras. Et il ne me viendrait jamais à l'idée qu'un steak puisse être con ! Mais un animal, si !

Tenez, regardez un chien. Et mieux encore, un chien qui remue la queue. Vous le voyez ? Vous voyez sa gueule ravie de béatitude agnostique, sur ses quatre pattes, tout en remuant sa queue d'une façon connement rythmée ? Hein ? Franchement, ne me dites pas que vous soyez émus par cette débauche fallacieuse de mièvre jovialité bassement humaine ?! Ne me le dites pas ! Non mais croyez-vous franchement que cette exaltation vous soit uniquement destinée et ce, nimbée d'une hypothétique reconnaissance spontanée ? Que nenni mes nonnes ! Que nenni ! Fi de la crédulité et point d'éthologie de comptoir !

Vous voulez une preuve ?

Ploum Ploum !

Prenez un chien. N'importe lequel. Un rottweiler si vous en avez le courage, ou un affenpinsher si vous êtes totalement dénué de raison et de bon goût. Mettez-le devant n'importe quel gros con directeur général de LVMH et observez. Que voyons-nous ? Il remue la queue ! Pas le directeur, le chien. Il remue la queue. Avec ce même air de pucelle purulente devant une vitrine Lovestore qui présente ses dernières créations de sextoys bio et sans huile de palme. Ce chien, auquel vous aviez donné une franche éducation dans le respect des femmes poilues et des kiwis juteux, ou le contraire, je ne sais plus; ce chien que vous aviez gâté, choyé et auquel vous aviez donné le doux nom de Poutou ou de Mélèche pour faire chier votre voisin commerçant ou artisan, de droite devrais-je résumer. Eh bien, ce chienchien à sa mamaire remue la queue à hue et à dia sans réserve, ni discernement aucun. Aucun, vous dis-je ! Allons ! C'est-y pas une preuve ça ? comme l'on dit chez les éleveurs de chihuahua.

Et vous aurez beau, je le répète, l'élever dans le respect de la désinvolture libertaire, de la luxure et du sybaritisme revendicatif et accompli, il remuera sa queue devant n'importe quel agent de change ou conseiller d'administration qui lui céderait ses croquettes avec ou sans huile de palme.

Les animaux sont des cons ! C'est un fait !

Sinon, rassurez-vous, le dimanche est le jour par excellence où butter un animal peut aisément passer pour chose normale. Demandez aux poulets !

Les crêteux, pas les homos peu sapiens.

 

* Chaval

Partager cet article

Repost 0
Published by lalmanachronique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'almanachronique
  • : illustrations humoristiques, chroniques, dictionnaire, humeur du jour et autres plaisirs de bouche ! Libertin, hédoniste, sybarite des troquets, boisson vinicole, femme, sexe
  • Contact

Recherche