Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2017 1 11 /09 /septembre /2017 04:10

Hello les blogos ! Boum dans ton coeur la blogose !

 

Bon ! Il est temps de rétablir la vérité. Car comme le disait Jiddu Krishnamurti : " En essayant de vous conformer à l'idéologie, vous vous oblitéreriez vous-mêmes tandis que ce qu'il a de vrai n'est pas l'idéologie, la vérité est ce que vous êtes." Ce qui prouve une fois de plus que les hindous en ont de la bonne et que d'autre part, il est préférable d'éviter les citations quand elles obscurcissent plus qu'elles n'illuminent, car comme le disait Voltaire :" L'art de la citation est l'art de ceux qui ne savent pas réfléchir par eux-même." Et Voltaire, c'n'est pas la moitié d'un Rousseau. C'est dire. Ploum Ploum. Or donc, il est temps de rétablir la vérité. Qui plus est, celle plus que périlleuse du 11/01/01, dont c'est l'anniversaire aujourd'hui, celle des attentats du World Trade Center. Car oui, désormais, nous savons. Et pas seulement à Marseille. Oui, nous savons toute la vérité. Nous savons que les avions n'étaient pas conduits par des islamistes barbus, mais par des sionistes berrichons, d'une part glabres, et d'autre part partisans du territoire de la Palestine ottomano-alsacienne, comme l'indique le livre de Bourges, le livre eschatologique d'Adémard Dreyfus, capitaine au long cours sur le Pitalugue, et accessoirement juif, mais bon, avant tout pêcheur de rascasses. Nous savons également que les explosions des deux tours ne sont pas dues aux deux seuls avions admirablement encastrés dans les étages, mais par la présence d'un impressionnant stock non écoulé de Frizzy Pazzy Cola, ces bonbons granulés des années 80 qui claquaient sous la langue, stock qui sous la chaleur des réacteurs encore allumés aurait explosé, entraînant l'effondrement spectaculaire des dites tours. De plus, le Pentagone, présenté comme l'un des bâtiments détruits lors de cette journée, n'était nullement le quartier général du département de la Défense mais bien la résidence de Salvador Allende, le président du Chili qui n'est pas mort lors du coup d'état mené par Pinochet, et encore moins par la CIA, mais qui justement était protégée par cette dernière afin de réapparaître à tout moment, et notamment au Venezuela en lieu et place de Maduro. Manque de pot, il est mort il y a de cela deux mois d'une grippe aviaire en mangeant des nuggets de marque KFC. Pour conclure, Oussama Ben Landen, bien évidemment et comme l'introduit la première vérité, n'était pas l'instigateur des attentats mais seulement un modeste instituteur de Riyad, instituteur certes iconoclaste puisque prônant, non pas le djihad, mais le DJ hard, d'où la méprise, une singulière pratique musicale qui consiste, en écoutant les tubes de Depeche Mode, à s'adonner au Fist Fucking tout en apprenant le système CGS, système d'unités de mesure des grandeurs physiques, centimètre, gramme et seconde, pour un bon orgasme spatio-temporel. Voilà la vérité vraie telle qu'il faudrait l'enseigner aux journalistes. Car comme le dit Alain Soral : " Il n'y a qu'une seule vérité, celle qui est impossible à vérifier." Un peu comme l'amour.

Allez, demain, j'arrête de fumer !

Partager cet article

Repost 0
Published by BLANCAFORT
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'almanachronique
  • : illustrations humoristiques, chroniques, dictionnaire, humeur du jour et autres plaisirs de bouche ! Libertin, hédoniste, sybarite des troquets, boisson vinicole, femme, sexe
  • Contact

Recherche